• Actualité
    Quels sont les arbitrages et les actions à mener avant le 31 décembre 2017 ?
    Nous vous proposons une présentation de ces mesures lors d’un petit déjeuner : mardi 28 novembre, à Caen, de 9h00 à 11h00 (Accueil à partir de 8h30) Dans les locaux au rez-de-chaussée du cabinet TALENZ FIDORG - Le Trifide - 18 rue Claude Bloch - 14050 CAEN
  • Actualité
    A Caen, le dernier jeudi de chaque mois
  • Découvrez les offres TLZ by Talenz sur tlz-solution.fr
    Service
    Lancement d'un site web dédié : www.tlz-solution.fr
    Portail métier intégré, logiciel de comptabilité collaboratif, CRM full web, solution paie et RH, caisse enregistreuse,... : le numérique est au cœur des métiers de Talenz !
  • Actualité
    Nous sommes devenus partenaire du CARGÖ de Caen
  • Offre
    Rejoignez-nous si vous êtes intéressé pour relever un nouveau défi professionnel et la perspective de rejoindre un groupe en plein développement et proche de ses clients !
    Le groupe Fidorg -TALENZ réalise plus de 16M€ de chiffre d'affaires et compte aujourd'hui plus de 200 collaborateurs et 17 experts comptables répartis dans 6 bureaux à Caen (siège social), Paris, Deauville, Vire, Bayeux, Saint-Lô et Flers.

Quid du jour férié du 1 mai dans l’entreprise ?

Tour d’horizon des règles applicables au jour férié de la fête du Travail.

À la différence des autres jours fériés dits « ordinaires », le 1er mai, qui célèbre la fête du Travail, doit être chômé par l’ensemble des salariés. Seules certaines entreprises échappent à cette règle. Explications.

Les salariés ne travaillent pas le 1er mai…

À l’occasion de la fête du Travail, les salariés doivent bénéficier d’un jour de repos. Et quelle que soit leur ancienneté, ce jour férié chômé ne peut entraîner aucune réduction de leur rémunération. De même, les heures de travail perdues en raison du 1er mai ne peuvent pas être récupérées.


Précision : la loi ne prévoit pas de report ou de contrepartie en faveur des salariés lorsque le 1er mai qui, cette année, tombe un lundi coïncide avec un jour de repos hebdomadaire (en particulier, dans le commerce). En revanche, la convention collective applicable à l’entreprise peut permettre aux salariés de récupérer ce jour ou de prétendre à un complément de salaire.

… sauf si l’activité de l’entreprise le justifie

Les établissements et services qui ne peuvent interrompre le travail en raison de la nature de leur activité peuvent demander à leurs salariés d’être présents le 1er mai.


Exemples : sont notamment concernés les entreprises de transport, de gardiennage et les hôtels.

Les salariés qui travaillent le 1er mai bénéficient de la règle dite du « salaire double ». Autrement dit, ils ont droit, en plus de leur salaire habituel, à une indemnité égale au montant de ce salaire. Indemnité à laquelle peut s’ajouter, si la convention collective le prévoit, un jour de repos compensateur.


Attention : l’employeur ne peut pas octroyer aux salariés un jour de repos compensateur en lieu et place de l’indemnité attribuée en cas de travail le 1er mai.