• Actualité
    Quels sont les arbitrages et les actions à mener avant le 31 décembre 2017
    Nous vous proposons une présentation de ces mesures lors d’un petit déjeuner : mardi 28 novembre prochain, à Caen de 9h00 à 11h00 (Accueil à partir de 8h30) Dans les locaux au rez-de-chaussée du cabinet TALENZ FIDORG - Le Trifide - 18 rue Claude Bloch - 14050 CAEN
  • Découvrez les offres TLZ by Talenz sur tlz-solution.fr
    Service
    Lancement d'un site web dédié : www.tlz-solution.fr
    Portail métier intégré, logiciel de comptabilité collaboratif, CRM full web, solution paie et RH, caisse enregistreuse,... : le numérique est au cœur des métiers de Talenz !
  • Actualité
  • Actualité
    Nous sommes devenus partenaire du CARGÖ de Caen
  • Offre
    Rejoignez-nous si vous êtes intéressé pour relever un nouveau défi professionnel et la perspective de rejoindre un groupe en plein développement et proche de ses clients !
    Le groupe Fidorg -TALENZ réalise plus de 16M€ de chiffre d'affaires et compte aujourd'hui plus de 200 collaborateurs et 17 experts comptables répartis dans 6 bureaux à Caen (siège social), Paris, Deauville, Vire, Bayeux, Saint-Lô et Flers.

Formation professionnelle, cotisations sociales, retraite : quel calendrier de réforme ?

Le gouvernement a présenté son agenda des prochaines refontes sociales.

Outre les ordonnances visant à modifier le Code du travail, qui devraient être adoptées d’ici le 21 septembre, le gouvernement planifie plusieurs réformes touchant les salariés et les employeurs.

Dès le 1er janvier 2018, les parts salariales de la cotisation d’assurance chômage et de la cotisation d’assurance maladie seraient supprimées. Cette perte de revenu pour l’État serait compensée, en partie, par une hausse de la CSG. Ces mesures seraient adoptées via la loi de financement de la Sécurité sociale et la loi de finances.

Le début de l’année 2018 verrait également la disparition du Régime social des indépendants. La gestion des cotisations sociales et des prestations des travailleurs non salariés serait confiée au régime général de la Sécurité sociale. Une suppression qui devrait être entérinée dans la loi de financement de la Sécurité sociale et qui n’entraînerait aucun changement sur le montant des cotisations et des prestations.

Au printemps 2018, et après des discussions avec les partenaires sociaux qui devraient débuter en octobre, un projet de loi sera présenté afin de renforcer la formation professionnelle, d’ouvrir les droits à l’assurance chômage aux salariés qui démissionnent et aux travailleurs indépendants et de refondre l’apprentissage.

Fin 2018, le cadre de la réforme des retraites sera fixé, là aussi après concertation et négociation avec les partenaires concernés.